www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
Perfores de France
timbres perfores de france et des colonies, étude sur les perforés, section membres, ventes achats annonces réservation catalogue ancoper, mancolistes, échanges etc...

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite


l'Echo de la Timbrologie
mai   2019

cliquez ici pour plus d'informations sur  l'Echo de la Timbrologie

Numéro 1939 - Mai 2019 ÉDITORIAL : "Dé-guinder plutôt que dézinguer"

(Sophie Bastide-Bernardin)
Actualités
- Stockholmia 2019, Royal événement
- Les 4 Jours de Marigny 2019, un grand classique -
(Du 30 mai au 2 juin 2019. Présence de l'expert Alain Jacquart, le 30 mai uniquement. Au Marché aux Timbres de Paris, Carré Marigny, à l'angle des avenues Gabriel et Marigny, Paris 8e. Métro : ligne 1 ou 13, station Champs-Élysées Clemenceau. Bus : 42 - 52 - 73 83 93. Parking : entrée avenue Matignon).
- AG de Philapostel à Bussang, dans les Vosges
- Médailles et certificats FEPA 2018
Autocollants
- Collector les 100 plus beaux détours de France
- Lamartine, poète, homme politique et antiesclavagiste
- Printemps proustien
- Nénette et Rintintin
- Célébration printanière du retour à la paix
- escale de l'Hermione à Nantes

TOUT PHOTO : Au théâtre Mogador, ce matin-là
Vendredi 12 avril, se jouait une pièce inédite. Un bureau temporaire mis en scène par Gilles Livchitz, directeur de Phil@poste, une superproduction par Laurent Bentata, directeur général chez Stage Entertainment France, avec la participation de Thibault Manchon, directeur général de Cultival. Une pléiade d'artistes s'étaient déplacés avec, en guest stars, Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement, et Florence Gendre, l'illustratrice du bloc-feuillet. Quelques images de cette avant-première.
Multimédia : Le blog d’un thématiste brésilien
Le tour du monde de la philatélie thématique
Un ami m'envoie un message pour me signaler qu'au Brésil, un collectionneur a mis en ligne un de mes éditoriaux récemment écrit pour notre journal ami ATOUT timbres. Je clique sur son lien et je tombe sur un article passionnant - je ne lis pas le portugais, mais la fonction "traduire" de Google est bien utile malgré ses limites ! - dans lequel ce collectionneur le commente... Puis, je prends quelques minutes pour découvrir son site. Je ne le regrette pas. Ce jour-là, nous sommes le mardi 16 avril, au lendemain de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris et en page d'accueil, le thématiste brésilien rend un hommage philatélique à la cathédrale française emblématique de Notre-Dame.

Voir : www.filatelista-tematico-blog.net
Rencontre avec Patrick Marine-Gallette, négociant du Marché aux Timbres de Paris, spécialiste de la thématique
Alors que se tiendront fin mai-début juin, les Quatre Jours de Marigny, nous avons interviewé Patrick Marine-Gallette, figure bien connue du Marché aux Timbres de Paris. Il nous a raconté comment les timbres ont été à l'origine de son troisième métier et pourquoi il leur reste attaché professionnellement, alors même qu'il pourrait songer à une pleine retraite.
TOUT PHOTO : La diplomatie de la philatélie à l’ambassade de Pologne en France
Le centenaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et la Pologne a donné lieu, début avril, à une émission commune à la double effigie « De Gaulle - Haller » (lire L'Écho no 1938, p. 17). À cette occasion une cérémonie officielle de présentation du bloc feuillet a réuni une petite centaine de personnes mardi 2 avril après-midi, dans les salons de l'ambassade de Pologne, à Paris. Les invités ont apprécié le cadre somptueux de l'événement: l'hôtel de Monaco, rue Saint-Dominique, dans le 7ème arrondissement, à deux pas des Invalides. Un premier hôtel particulier avait été construit à cet emplacement entre 1774 et 1777, selon les plans de l'architecte Brongniart pour Marie-Catherine de Brignole, l'épouse séparée d'Honoré-Camille-Léonor Grimaldi - d'où le nom d'hôtel de Monaco. Durant la période révolutionnaire,l'édifice a été mis sous séquestre et loué, notamment à l'ambassade de Turquie jusqu'en 1797...
Variétés
- Une variété superchouette !
- O négatif n'est pas qu'un groupe sanguin

HISTOIRE : La mutinerie du 17e Régiment d’infanterie
Régiment du Bourg de Lespinasse. C'est sous ce nom que le 17e Régiment d'infanterie est créé le 6 mars 1597, sous le règne d'Henri IV. Le 15 septembre 1635, il prend le nom de Régiment d'Auvergne. C'est en 1820 qu'il devient le 17e Régiment de Ligne, puis le 17e Régiment d'infanterie, en 1884. L'histoire retiendra de lui sa mutinerie du 20 juin 1907, la première à être documentée dans l'armée française.
Etude : la taxation des lettres territoriales en France du 1er janvier 1828 au 31 décembre 1848
Sous la Seconde Restauration et sous la Monarchie de Juillet, l'inégalité postale persiste entre les territoires français. Les affranchissements des envois en port dû ou (plus rarement) en port payé, dépendent non seulement du poids mais aussi de la distance. Ils sont, de plus, soumis à des taxes rurales, pour certains, et à des taxes par voie de mer pour la Corse et pour l'Algérie. Ce mois-ci, nous vous présentons un éventail de plis légers toutes distances, dans une première partie, puis des envois à moins de 40 km, de tous les échelons jusqu'à 1oo g.
POLAIRES : Hivernage 2016 en Terre Adélie
Les festivités de la Midwinter passées, la 66e expédition en Terre Adélie retrouve son rythme de croisière. Chacun est pris par sa fonction et, ne seraient-ce les lieux extraordinaires et l'isolement, une certaine routine s'installe que blizzards et vents catabatiques perturbent souvent.

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de L'Echo de la Timbrologie

Voir également :
les autres titres
Timbres Magazine
juin   2019

cliquez ici pour plus d'informations sur  Timbres Magazine

Numéro 212 - Juin 2019 ÉDITORIAL : En bref
Renouer avec les lettres manuscrites, c'est l'excellente initiative prise par la mairie de Paris le 15 mai dernier. Un événement qui s'est déroulé dans 200 lieux de la capitale dont des ateliers d'écriture, 41 bureaux de poste, 39 bibliothèques municipales mais aussi la Bibliothèque Nationale de France, cinq musées dont le Musée de la vie romantique et la Maison de Balzac ou encore, la Tour Eiffel. Comme le dit très justement Christophe Girard, adjoint à la Maire de Paris pour la culture : "Nous menons une vie trépidante, rythmée par les chaînes d'information en continu. L'objectif est de s’émanciper par l'écriture, prendre le temps de penser à l'autre et s'engager physiquement". Écrire et non se servir du clavier d'un ordinateur est par ailleurs excellent pour le développement intellectuel des enfants et leur apprentissage de la lecture.
Favoriser l'écrit et l'usage du timbre chez les plus jeunes, c'est précisément ce que nous avons fait durant l'année scolaire qui s'achève, en partenariat avec l'Adphile et l’Éducation nationale (Clemi) dans le cadre de la seconde édition du Concours presse junior. De nombreuses classes ont répondu à l'appel en adressant des articles, tous illustrés par des timbres. Les meilleurs figureront dans Timbres magazine junior conçu et mis en page par notre équipe. Il sera remis aux enfants le 13 juin prochain lors d'une cérémonie qui réunira plus de 200 élèves et à laquelle se rendra le président de La Poste, Philippe Wahl.
Les émissions conjointes ou communes continuent de servir de support à la propagande politique. C'est particulièrement flagrant avec la Chine et ses nouvelles "routes de la soie" dont l'objet est de développer des lignes de communication avec l'Afrique mais aussi l'Europe. Si la Chine porte son regard à l'ouest, la Russie de son côté cherche à consolider ses positions à l'est. Les émissions conjointes avec des pays asiatiques comme l'Inde, la Mongolie, le Laos, la Corée du Nord, la Thaïlande et en 2018, Singapour ne sont pas le fruit du hasard. La Russie sera peut-être un jour tentée de valoriser sa "route de la glace" suite au réchauffement climatique. Le passage Nord-Est s'avère en effet le plus court chemin de l'Europe à l'Asie. Cet itinéraire raccourcirait singulièrement le parcours des bateaux : 30 % de distance en moins 40 % de temps de gagné. Une voie maritime qui intéresse la Chine dont 90 % des marchandises sont transportées par voie maritime. De là à réaliser une émission conjointe Russie-Chine dédiée aux régions polaires... il n'y aurait qu'un pas ou plutôt deux timbres à émettre pour ces pays aux tentations "impérialistes".
Deux nouveaux empereurs ont accédé au trône en mai dernier: Rama X en Thaïlande et Naruhito au Japon. Si pour le premier des timbres ont été émis, les collectionneurs du Japon recherchent en revanche les oblitérations. Certaines d'entre elles font référence au calendrier grégorien ce qui ne nous pose pas de problème particulier. En revanche d'autres purement locales se rapportent à l'ère au cours de laquelle le courrier est adressé. Ainsi s'achève l'ère Heisei correspondant au règne d'Akihito. Elle a débuté le 8 janvier 1989 ce que l'on retrouvera sur un Premier Jour avec l'inscription "1.1.8" pour le 1er janvier, l'autre "1" indiquant la première année de cette ère. Il s'agit donc du calendrier impérial. Un collectionneur japonais désireux de disposer d'une oblitération du dernier jour du règne d'Akihito verra sur le cachet l'inscription "31.4.30". Elle signifie 30 avril et 30e année de règne la nouvelle ère (Reiwa) venant de débuter le 1 er mai dernier avec l'accession au trône de son fils Nahurito. Selon Roger Loustaud, le président de l'Amicale philatélique dijonnaise, le "must" est d'obtenir sur un même courrier pour l'étranger, une oblitération se rapportant au calendrier grégorien et une seconde mentionnant le calendrier impérial.
Le 1er mai dernier à Tokyo, c'était donc la fête du travail dans les bureaux de poste mais "à la japonaise". On y trouvait en effet beaucoup de monde pour obtenir le Premier jour de l'ère Reiwa, signifiant "Belle harmonie".
Une belle harmonie et beaucoup de succès, c'est tout le bien que nous souhaitons aux organisateurs du 92e Congrès de la FFAP qui se déroulera à Montpellier du 7 au 10 juin prochain.
Succès confirmé pour notre dernier hors-série L'Atlas de la philatélie dont vous avez apprécié le contenu. Vos réactions particulièrement positives nous encouragent dans la rédaction du second tome. Un grand merci.
Voyages de Lapérouse
Rencontre avec Bernard Jimenez, historien, photographe et philatéliste, vice président de la FFAP et de la FIP.
Notre-Dame de Paris, une histoire philatélique loin d'être achevée
Dans Les voix intérieures, Victor Hugo imaginait un Paris où tous les monuments disparaîtraient à l'exception notable de Notre-Dame et de l'Arc de Triomphe. Nous évoquions celui de la place de l’Étoile dans notre livraison du mois dernier. Abordons à présent Notre-Dame, un édifice cher à l'écrivain et pour lequel il contribua - par la qualité de ses écrits - à faire démarrer les nécessaires travaux de restauration. Depuis l'incendie tragique du 15 avril dernier, on constate un regain d'intérêt du public pour tout ce qui se rapporte à la cathédrale : livres, divers souvenirs et même des jeux vidéo. Quant à la philatélie, voici un tour d'horizon non exhaustif des timbres sur lesquels elle figure. Selon nos sources, il y a de bonnes chances qu'un nouveau timbre soit émis par la France.
"SolarStratos", un défi solaire et des plis historiques
SolarStratos, un appareil solaire biplace, devrait être en 2020 le premier avion solaire avec pilote à atteindre la stratosphère. Un pari fou mené par Raphaël Domjan qui est à l'origine du premier tour du monde de l'histoire à l'énergie solaire avec le catamaran PlanetSolar. Des plis vont être embarqués en juillet prochain lors d'un vol d'essai, ils seront affranchis symboliquement du timbre célébrant le centenaire du premier PA de Suisse.
Les premiers timbres algériens, une émission qui s'est fait désirer
Au coeur de l'actualité ces dernières semaines, l'Algérie a un passé étroitement lié à celui de la France. Loin d’être considérée comme une lointaine colonie, l'Algérie a été l'objet d'une politique d'assimilation. Administrativement, le pays faisait partie intégrante de nos départements. Ce statut a privé longtemps l'Algérie de timbres spécifiques : comme tout autre département métropolitain, le pays recevait les mêmes émissions qu'en France. Il faudra beaucoup de patience et d'opiniâtreté pour que l'Algérie obtienne enfin ses propres timbres.
Les jours complémentaires
Au calendrier romain, dont la durée des années variait de 365 à 378 jours, succède, en l'an 45 av. J.C. le calendrier Julien (Jules César). Suivi a son tour par le calendrier grégorien (Pape Grégoire XIII) qui connaîtra un kyste révolutionnaire de 1792 à 1806.
Les émissions de l'occupation italienne des îles grecques durant la Seconde Guerre mondiale
Nous avons évoqué dans notre précédente parution il y a deux mois les émissions de deux des îles ioniennes, Céphalonie et Ithaque. Mais avant que l'administration italienne d'occupation procède à quelques émissions générales, les îles de Corfou et de Zante eurent également droit à des émissions temporaires faites de timbres grecs surchargés localement.
Autriche, 1908 : L'entier postal du Jubilé de François-Joseph
Vienne, mercredi 2 décembre 1908 : le vieil empereur célèbre ce jour-là le 60e anniversaire de son accession au trône et, dans chacune des 14 directions postales de la partie autrichienne de l'Empire austro-hongrois, l'administration des postes met en service, pour cette seule journée, un cachet commémoratif. Il ne sera frappé que sur les entiers spécifiquement émis pour cette occasion : leur utilisation renvoie tout autant à la philatélie qu'à la ferveur dynastique,
Quand les maharadjahs et autres nawabs émettaient des timbres
Fin de notre périple en Inde et de l'évocation de sa philatélie si singulière. Les États indiens recèlent de grandes raretés mais aussi des valeurs abordables. Quels que soient les timbres qui entrent dans les albums, tous sont les témoins d'une époque révolue. A l'heure de la mondialisation, l'un des intérêts de cette collection est de permettre aux curieux d'entrer dans les particularismes locaux, de s'ouvrir à des horizons nouveaux, d'aborder l'extraordinaire diversité de ce sous-continent où l'art tient une grande place. Bien des maharadjahs étaient des lettrés autant qu'ils se passionnaient pour la musique et certains même pour la philatélie.
Une trace de la présence française en Chine : l'orphelinat de T'ou-Sè-Wè
Parfois, il est des trouvailles "émouvantes" comme cette lettre de l'orphelinat de T'ou-Sè-Wè qui donne un complément d'émotion à la recherche. Suivons la trace d'une mission catholique à Shanghai où a résidé un certain Tchang.
De la poste ferroviaire de l'Hérault
Terminons notre évocation des marques ferroviaires du département de l'Hérault amorcée dans notre précédent numéro avec les bureaux ambulants, les convoyeurs de stations et les convoyeurs de ligne.
Timbres-taxe et lettres taxées
Collectionner les timbres-taxe, c'est bien. Mais les collectionner sur lettres, cartes postales ou imprimés c'est non seulement mieux, c'est également enrichissant, intéressant, passionnant et très captivant.
Les timbres français de quittances
Les quittances administratives ont figuré parmi les premiers documents visés par l'État, comme cibles de ses prélèvements fiscaux. Institué par la loi du 11 février 1791, le timbrage de ces actes fut fixé à 50c en 1862, avant de l'être à 20c en 1863. Lorsqu'apparurent les timbres fiscaux mobiles, ils furent utilisés dans ce but.
CP : Notre pain quotidien
Les premières cartes postales illustrées relatives au pain, élément majeur de l'alimentation des Français durant une longue période, sont apparues chez nous au début du vingtième siècle. Les visiteurs de l'Exposition universelle de 1900 pouvaient découvrir une série de cartes en phototypie montrant différentes catégories de pain en provenance de régions diverses. Dans cette série figuraient des pains de Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Bordeaux, Toulouse etc. Et même des pains de pays voisins comme la Belgique et l'Angleterre.
La chronique de Socrate : la flotte jaune
Ne voyez dans ce titre aucune forme de malice en rapport avec l'actualité. Ce qui nous intéresse ici remonte à la guerre des Six Jours, laquelle se déroule du lundi 5 au samedi 10 juin 1967. opposant Israël à l'Égypte, la Jordanie, la Syrie et le Liban. Ses origines remontent à mai 1967 lorsque l'Égypte procède à des mouvements de troupes conséquents dans le désert du Sinaï et demande le départ des forces de l'ONU. L’Égypte qui signe une alliance militaire avec la Jordanie impose le blocus du détroit de Tiran qui donne au port israélien d'Eilat l'accès à la mer Rouge. Après de vives tensions et en l'absence d'accord diplomatique, Israël lance une attaque préventive aérienne et terrestre le 5 juin 1967 contre l'Égypte. La Jordanie soutenant Nasser est attaquée tout consume la Syrie sur le plateau du Golan. Après six jours de combats, la Cisjordanie, la péninsule du Sinaï, la bande de Gaza et le plateau du Golan sont sous contrôle israélien.
L’Égypte ferme les deux extrémités du canal, bloquant sur le Grand Lac Amer plusieurs navires. Ils vont y demeurer quelque 3016 jours, le canal ne rouvrant qu'en 1975. Ils sont au total quatorze bateaux appartenant à pas moins de huit nationalités différentes : quatre sont britanniques, deux suédois, deux polonais, deux ouest-allemands. Quant à la Bulgarie, la Tchécoslovaquie, les États-Unis et la France, chacun de ces pays dispose d'un bateau flottant sur les eaux salées du lac. Soumis au vent de sable, les navires vont prendre rapidement des couleurs jaunâtres et c'est ainsi qu'on va les désigner sous le nom de "Flotte jaune". La "croisière" ne s'amuse pas si l'on en juge le témoignage d'un capitaine polonais : "Le premier mois ressemblait à des vacances, le second très dur et le troisième terrible". Que faire lorsqu'on s'ennuie sur des bateaux formant une communauté improbable ? On s'organise. Le cinquième mois naît la « Great Bitter Lake Association », en français « L'Association du Grand Lac Amer ». De l'imagination, nos marins d'eau salée n'en manquent pas. On pratique différents sports : football, ski nautique mais aussi voile après transformation des chaloupes de sauvetage en bateaux de plaisance. C'est ainsi que voit le jour le très chic Yacht club du Lac Amer. Après l'effort, le réconfort : on barbote à la piscine sur le bateau suédois, on passe des soirées barbecue (un peu partout) ou cinéma chez les Bulgares. Quant aux Allemands, ils assurent le service religieux.
Un an plus tard, en 1968, se déroulent les Jeux Olympiques locaux, en clin d'oeil à ceux qui se passent au même moment à Mexico. Au total quatorze disciplines, dont le plongeon et le waterpolo. La France ne figure malheureusement pas sur le podium, il est vrai qu'elle ne dispose que d'un seul navire et se trouve en infériorité numérique. La Pologne remporte haut la main les Jeux, suivie des Allemands et des Britanniques.
S'il est nécessaire d'assurer la maintenance des navires, il est difficile pour les équipages de rester piégés indéfiniment dans de telles conditions. Le personnel qui travaille en moyenne huit heures par jour (réparation, entretien etc.) est autorisé de retourner périodiquement "au pays" et des rotations sont organisées tous les trois à quatre mois. Pour communiquer sur place ou à « l'international », les huit nations présentes organisent un "service postal". Les navires jouent le rôle de bureaux à l'étranger si l'on ose dire. Et c'est ainsi que sont confectionnées à la main des vignettes que nous évoquerons dans le prochain hors-série. Elles portent l'inscription « GBLA » pour « Great Bitter Lake Association », « 14 » en référence au nombre de bateaux et pour certaines, des références monétaires. Comme l'on s'en doute, elles n'ont aucune validité postale et les courriers parvenus aux destinataires en Europe sont affranchis de timbres égyptiens.
Cette histoire hors-norme, qui a duré huit ans, a permis de forger des liens très forts entre des hommes que tout aurait dû opposer, nous étions alors en pleine guerre froide. Comme quoi, la passion de la collection transcende les clivages politiques. Philatélistes de tous les pays, unissez-vous!

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine

Voir également :
les autres titres


la presse philatélique française




Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques