www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
Amicale Philatélique de Colombes et Environs.
APCE - Amicale Philatélique de Colombes et Environs. Tout sur les timbres pour philatélistes et Cartophiles. Histoire Postale de Colombes. Forums ouvert à tous. Flux RSS.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite


l'Echo de la Timbrologie
septembre   2019

cliquez ici pour plus d'informations sur  l'Echo de la Timbrologie

Numéro 1942 - Septembre 2019 ÉDITORIAL : Esprit casanier et instinct voyageur

(Sophie Bastide-Bernardin)
Actualités
- En 2019, le CIRP sera artistique, divertissant et toulousain
- 28ème édition des trophées du timbre
- Vu à la télévision : le timbre "Cassel", village préféré des Français 2018
- Dis, c'est de la philatélie au château de Dissay ?
- Stampex d'automne 2019
- Toute l'histoire postale de Mirande et de ses environs

Autocollants
- Napoléon en ses demeures
- 200 ans de la évolution française
- Moulin des alouettes aux Herbiers
- L'artiste Michel Ciry

Multimédia : des timbres et des plis du Monde entier
Ingénieur de profession originaire du Jura et établi à Lyon, Éric Contesse est collectionneur de timbres et de plis philatéliques - Premier Jour notamment. Il s'intéresse aux thématiques : Patrimoine mondial de l'Unesco, sports (olympisme, Coupe du Monde de la FIFA...) ou encore arts. Il aime également les émissions communes et conjointes- Norden, UPAEP, Sepac, Europa, en particulier. Pour présenter ses trouvailles et entrer en contact avec des philatélistes du monde entier, il a créé un blog bilingue (français-anglais) qu'il alimente quotidiennement ou presque depuis 2007. Il y lance l'appel suivant: « envoyez-moi de beaux plis de votre pays et je vous en enverrai, à mon tour, de France ! " Si son blog attire une centaine de visiteurs par jour, Éric Contesse est surtout très largement suivi sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook).
Voir : timbredujura.blogspot.com

Découverte : Poste et philatélie au Musée de la Communication de Berlin
Berlin concentre de multiples mémoriaux ainsi que des musées de qualité - qu'ils soient historiques, archéologiques, artistiques, scientifiques ou techniques. Parmi eux, celui de la communication ou, dans la langue de Goethe, de la Kommunikation - avec un grand K, - attire irrésistiblement des philatélistes du monde entier. Et ceux-ci ont tous d'excellentes raisons d'en faire le glus grand cas.
Curiosités philatéliques du Sénat
Pour sa conférence au Sénat sur des plis du Sénat, en présence des membres du Club philatélique français, le mercredi 12 juin, Dominique Sollin avait sélectionné quelques curiosités. Un ensemble atypique, réjouissant et éclairant sur la chambre haute du Parlement français dont voici un aperçu.
Découverte : Gastone Rizzo, le Maître des Timbres
Gastone Rizzo a mené en Italie une carrière d'enseignant aussi atypique par ses méthodes, qu'efficace en matière de résultats pédagogiques. Il a ensuite été conseiller technique - et philatélique ! - d'une entreprise italienne réputée pour ses goûters à destination des enfants... Et partout, il a oeuvré à la promotion du timbre-poste avec un succès considérable.
L'affranchissement des cartes postales illustrées avant novembre 1899
Les pièces présentées dans cette étude sont issues d'une collection débutée voici une trentaine d'années et largement documentée.
Polaires : Campagne d'été 2016-2017
L'événement scientifique le plus spectaculaire de cette campagne d'été est le raid ASUMA (Improving the Accuracy of the SUrface Mass balance of Antarctica). Et même si tous les programmes scientifiques antarctiques sont toujours importants, celui-ci les éclipse en partie.

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de L'Echo de la Timbrologie

Voir également :
les autres titres
Timbres Magazine
septembre   2019

cliquez ici pour plus d'informations sur  Timbres Magazine

Numéro 214 - Septembre 2019 ÉDITORIAL : Important
II y a tout juste trois ans, nous déménagions de la rue du Sentier à Paris pour Bagnolet. Un choix dicté par la nécessité de disposer de locaux plus fonctionnels. La tour que nous occupons à Bagnolet devant être entièrement réhabilitée et vidée de ses occupants, nous allons nous installer dans de nouveaux bureaux sis au 12 rue Lapeyrère à Paris dans le 18ème arrondissement. Nous sommes heureux de retrouver la capitale et un quartier animé, idéalement situé au pied de la butte Montmartre. Le nom de la rue renvoie à Auguste Boué de Lapeyrère, né en 1852 à Castéra-Lectourois dans le Gers. Cet amiral, passé en outre par le Tonkin, fut aussi ministre de la Marine de 1909 à 1911. S'il n'a pas été timbrifié, Lapeyrère figure en revanche sur une vignette et plusieurs cartes postales. J'aurai l'occasion d'y revenir après le déménagement car cet éditorial est rédigé fin juillet, avant les "grandes manoeuvres". Nos bureaux seront opérationnels dès le 27 août, date de retour de vacances de l'équipe du magazine.
Voici nos nouvelles coordonnées, étant précisé que si vous nous avez adressés récemment du courrier à Bagnolet, il sera transféré sur Paris. A noter que l'ensemble de nos adresses mail demeurent inchangées. Bonne rentrée à vous.
Adresse Postale :
12 rue Lapeyrère,75018 PARIS
Accueil (Valérie Detrez) : 07 66 67 01 58
Rédaction (Carole Gerothwohl) : 07 68 08 74 04
Aucun changement pour les abonnements (Sté Com & Com, Tél. 01 40 94 22 22)

(Gauthier Toulemonde)
Les faux modernes
Depuis que le timbre existe, de très nombreux faussaires se sont succédé pour copier, avec plus ou moins de réussite, ces petites vignettes de papier gommé. Ils fabriquent des faux que l'on appelle "faux pour servir" ou encore "faux pour tromper la Poste". Ceci est totalement interdit, il est utile de le rappeler pour ceux et celles qui seraient tentés par l'aventure après la levure de cet article. En se concentrant sur la période moderne entre 1980 et aujourd'hui il existe suffisamment de faux pour constituer une collection! Il est donc possible de faire une très belle étude sur les faux modernes.
Les essais de marques postales
Les cachets, griffes, marques postales et autres estampilles apparaissent sur les précurseurs bien avant l'apparition du timbre-poste. Mais l'arrivée des timbres pour affranchir le courrier va créer un tout nouvel usage pour les marques postales : certaines devront désormais être affectées à l'annulation du timbre proprement dit pour éviter son réemploi. Et pour cela, l'administration postale crée des cachets spécifiques, qui évoluent au fil du temps. Au gré de ces évolutions, la Poste tente plusieurs essais de nouveaux cachets, testés dans certains bureaux, rarement de façon concluante. Ils ont donné naissance à des pièces philatéliques parfois très rares, qui témoignent de tentatives tantôt audacieuses, tantôt originales, toujours peu courantes.
24 août 1944 : Les anarchistes espagnols de Leclerc entrent dans Paris
"L'aventure dans laquelle nous nous lancions était aléatoire, nous le savions, nous avions de bonnes chances d'en sortir morts ou clochards quelque part dans le monde. Elle valait la peine d'être tentée, La liberté pour les nôtres, pour notre pays, le respect de la dignité humaine méritaient de courir ces risques ». Raymond Dronne
Il était une fois le Mandchoukouo
Il y a quelques années, notre ami Socrate avait lancé : "collectionner autrement... ". Pour illustrer ce "slogan", voici quelques pièces originales collectées au gré de ventes sur offres. Jouer la carte de l'originalité est le but de cet article.
Seconde guerre de l'opium : le courrier pour le Corps expéditionnaire français
Alors que la France s'engage dans cette guerre à la fin de l'année 1859, un accord passé avec le Post Office britannique permet de faciliter l'échange des correspondances entre la mère patrie et ses soldats. Ces derniers pourront alors bénéficier, à tarif réduit, de la célérité des paquebots-poste anglais de la P & O.
Lettre pliée ou sous enveloppe
Le philatéliste connaît bien l'expression « timbre détaché a qu'il traduit spontanément par « Timbre-poste détaché de son support »; "Egrené" s'appliquant à un timbre isolé neuf. La définition de "timbre sur lettre" comprend deux mots ambigus : « timbre » et « lettre a qui conduisent à quelques digressions.
Des oubliés marocains
Dans la plupart des pays, l'Administration postale accorde à certains organismes officiels à vocation administrative ou à des institutions internationales un tarif préférentiel pour l'affranchissement de leur courrier. La taxe ainsi acquittée fait l'objet d'émissions de timbres particuliers à coller sur le pli que l'on appelle "Timbres de service". Il en fut ainsi dans le Royaume du Maroc mais aucun catalogue ne signale ces timbres. Il est toujours surprenant de voir des collectionneurs s'intéresser à ce que l'on ne trouve pas dans les catalogues. Certains ont su mettre en lumière cet aspect méconnu de la philatélie marocaine et c'est avec leur aide que nous sommes heureux de pouvoir offrir à nos lecteurs la synthèse de ce que nous connaissons
Avec l'électricité et les routes, Andorre s'ouvre sur le monde.
Nous fêtons le 90e anniversaire de la concession de la FHASA qui est salué par l'émission d'un timbre de la poste française d'Andorre 10. L'occasion de revenir sur la cruciale question de la production d'électricité.
Les émissions de l'occupation italienne du Montenegro
L'histoire du Monténégro est compliquée, comme celle de toute la zone des Balkans. Occupé par l'Empire Ottoman pendant des siècles, le pays parvint à s'en libérer en partie en devenant une principauté autonome, et ne devint un royaume indépendant qu'en 1910. Ce ne fut cependant que pour une très courte durée. En effet, après la guerre, le royaume éphémère s'intégra au tout nouveau royaume de Yougoslavie dès 1918...
L'empereur Charles Quint
Il y a 500 ans, le 28 juin 1519, Charles Quint 1 est élu empereur du Saint-Empire par la Diète de Francfort. Son adversaire malheureux n'est autre que le roi de France François Ier. Charles est à la tête du plus grand empire que l'histoire ait connu. Pour nous conter cette histoire, les timbres européens sont légion.
Les cartes de la drôle de guerre
Les cartes postales diffusées durant la « drôle de guerre » sont nombreuses et variées. Elles sont typiques de cette période singulière. L'expression "drôle de guerre" aurait été inventée en 1919 par Roland Dorgelès, écrivain, journaliste et grand reporter. Elle découlerait d'une erreur de traduction du mot anglais « phoney » signifiant "faux", entendu à Radio-Londres, et pris par erreur pour le terme "funny", c'est-à-dire: « drôle »! Pour les Anglais, il s'agissait donc d'une « fausse guerre » et pour nous d'une « drôle de guerre ». C'est cette dernière interprétation qui a prévalu. Mais les deux termes avaient en vérité le même sens.
Nouvel Yvert France, ce qu'il faut savoir
La rentrée philatélique débute avec la sortie des catalogues France. L'éditeur amiénois a, cette année encore, apporté des innovations. "Notre objectif a été de clarifier et de simplifier la lecture, afin de répondre aux attentes des collectionneurs passionnés, mais également aux néophytes, en offrant le meilleur de la philatélie" a déclaré Benoist Gervais, président des éditions Yvert & Tellier. De nombreuses cotes ont été révisées et de nouvelles variétés cotées. Aperçu en images de quelques-unes des nouveautés du cru 2020.
La chronique de Socrate : De Seborga aux îles Cocos-Keeling
La Rubrique de Socrate "Du rififi à Seborga" m'a intéressée et appris beaucoup de détails historiques sur cette mini-principauté dont j'ignorais tout. Il y a quelques années, une amie faisant du tourisme en Italie m'a ramené un feuillet émis à Seborga en 2014. D'après les données historiques fournies par Socrate, il s'agit donc du successeur de Giorgio Ier : à savoir Marcello Menegatto élu en 2010 sous le nom de Marcello Ier, ce qui est confirmé sur le site officiel de la principauté : www.principautedeseborga.com. Un article paru dans le journal Ouest France raconte que le 14 juin dernier, les frères Mutte, auto-proclamés prince et chancelier de Seborga, ont été mis en examen pour escroquerie, émission de fausse monnaie et de faux documents administratifs par le tribunal de Lisieux (Calvados)! France-Lise Tormo. " Merci chère France-Lise, c'est tout à fait exact. La mise en examen est survenue peu de temps après la rédaction de ma chronique. Les micro-nations regorgent de rebondissements et Seborga en est une belle illustration. Si quelques-unes ont émis ou continuent d'émettre des vignettes, ce sont parfois les timbres de postes on ne peut plus officielles qui évoquent ces rois et princes autoproclamés.
C'est le cas pour les Cocos-Keeling, un archipel composé de 27 îles de l'océan Indien, situé très au sud de Sumatra et à plus de 2500 kilomètres de l'Australie. Elles sont reconnues par le capitaine anglais Keeling en 1609. Le destin de l'archipel bascule lorsque le capitaine John Clunies-Ross accoste brièvement en 1825 pour étudier l'implantation d'un comptoir pour le compte de l'armateur Hare. L'année suivante Ross et Alexander Hare se rendent aux Cocos, ce dernier s'installant avec une centaine d'hommes, principalement des Malais ainsi qu'un véritable harem! John Clunies Ross s'établit quant à lui en 1827 avec sa femme, son fils (un second naîtra quelques années plus tard), du personnel et des marins, écossais comme lui. A l'époque, l'archipel compte une vingtaine d'Européens et plus de 150 Asiatiques et Africains. La rivalité entre Ross et Hare est forte, les relations se détériorent rapidement. Ce dernier s'éloigne sur une île voisine avec ses 70 femmes. Plus porté sur les plaisirs de la chair que sur le travail, Hare fera faillite. Il quitte les Cocos en 1831. Les pratiques brutales des Européens déplaisent aux ouvriers tout comme à Ross, admirateur en autres de Jean-Jacques Rousseau. Il décide de les défendre et se fait proclamer roi le 11 avril 1834. Ross qui n'est pas un plaisantin décide d'administrer ses sujets et en outre interdit l'alcool (qui fait des ravages) ainsi que la nudité. Son entreprise s'avère un succès, il exporte d'importances quantités de noix de coco et du coprah. Il apprend à la population à construire des bâtiments, créé un chantier naval, un cadre administratif solide, etc. John Clunies-Ross après vingt-six ans de règne s'éteint ce qui arrange bien les autorités britanniques qui n'avaient jamais pris officiellement possession de ces îles. Son fils ainé John George qui l'a remplacé doit accepter en 1857 le protectorat imposé par Londres. Les Cocos-Keeling relèveront successivement de Ceylan, des Établissements des Détroits puis de l'Australie à partir de 1955. La famille Ross donnera cinq rois aux Cocos-Keeling dont elle reste l'unique propriétaire jusqu'en 1978, date de leur rachat par l'Australie. Durant 150 ans, elle a exercé ses prérogatives régaliennes et arboré son blason exotique composé de poissons, d'oiseaux de mer et de cocotiers. Cette monarchie insulaire n'émit pas de timbre mais se dota d'une monnaie libellée en roupie locale. On imprima des billets de banque (que l'on retrouve sur ce timbre émis par l'Australie) ainsi que des pièces de monnaie en celluloïd. Un des membres de la cinquième génération des Ross vit toujours dans l'archipel, il tient une modeste épicerie mais se verrait bien roi. Pas certain que la reine Elisabeth II,passée dans l'archipel en 1954,sera d'accord. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter, chers amis, une belle rentrée philatélique.

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine

Voir également :
les autres titres


la presse philatélique française




Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques