www.philatelistes.net - Actualités philatéliques du mois d'Avril 2021
amicale philatélique du Riberal
Le but de notre amicale créée en 1989 est en premier la philatélie, mais nos statuts prévoient l'ouverture à toutes les

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Actualités philatéliques du mois d'Avril 2021


Petites Annonces / Philatelic Classifieds
Nouveaux sites
Ventes sur offres
Evénements du mois
Revue de Presse
(Cette lettre ne peut plus vous être adressée par e-mail)
Anciens numéros de la lettre mensuelle


Pour consulter la lettre d'information du mois Visualisation de la lettre mensuelle au format :   page html   pdf 

EDITORIAL
( Avril 2021)

DANS LA MÊME COLLECTION : Histoires de collectionneurs d'hier et d'aujourd'hui

Marc Verspyck vient de faire paraître un livre sur les "collectionneurs" aux éditions L'Harmattan.
Vous êtes philatélistes, mais avant tout collectionneurs et pour connaître beaucoup d'entre vous, je sais que de nombreux philatélistes collectionnent beaucoup d'autres choses souvent inhabituelles et parfois surprenantes : des parapluies, des aspirateurs, des machines à écrire, des disques, des appareils photographiques, ... Ce livre s'adresse à vous.
"Si les collections forment une mosaïque d'objets, elles sont avant tout une mosaïque de passions, d'instincts, de hasards et de rencontres. Pourquoi collectionne-t-on ? La littérature, la philosophie, la psychanalyse et l'observation de nos contemporains nous éclairent sans doute davantage que les propos des collectionneurs eux-mêmes. Comment collectionne-t-on ? Par son espace de liberté et son absence de règles chacun peut assouvir sa passion. Une passion toujours, une obsession souvent, un remède parfois, un gouffre financier fréquemment - la collection est également un jeu, un miroir et un voyage. Bismarck collectionnait des thermomètres, Sacha Guitry des soldats de plomb et Tom Hanks des machines à écrire...
Plus d'informations sur le site de l'éditeur :
Voir : editions-harmattan

La philatélie en deuil : disparitions de deux grands artistes créateurs de timbres

C'est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Jean-Paul Véret-Lemarinier, auteur de plus de 700 timbres pour diverses administrations postales comme la France, les TAAF, Monaco, La Polynésie, ... le 17 février dernier et de Louis Briat, auteur de la célèbre "Marianne de Briat" et de beaucoup de timbres français, s'est éteint le 18 février.

De nouveaux articles sur JFB Philatélie

- Les 1 Franc taxe type Duval
"Contrairement aux chiffres-taxe carrés qui furent imprimés par l'Imprimerie Nationale, les chiffres-taxe au type Duval, du nom du dessinateur, sont imprimés par l'Atelier des Timbres-Poste, boulevard Brune à Paris. Ils sont imprimés sur les mêmes presses, avec le même papier et dentelés de la même façon que les timbres-poste français (...)"
- Type Sage non dentelés
"Dès juillet 1875, le Ministre des Finances décide de faire imprimer les nouveaux timbres-poste français au type Sage par l'imprimerie de la Banque de France louée par l'Administration des Postes, sous le contrôle de la Commission des Monnaies et Médailles. (...)
Voir : www.jfbphilatelie.com

Le timbre "rouge" prioritaire menacé de disparition

le 28 février, Francetvinfo.fr annonçait : "Les Français sont de moins en moins nombreux à envoyer des lettres et des cartes postales. La Poste envisage de supprimer le timbre rouge."
Toutes les informations sur : Francetvinfo.fr

Stampex International : Exposition virtuelle

L'exposition sera cette année virtuelle et se tiendra du 25 au 27 mai à Londres.
Plus d'informations sur le site :
www.stampexinternational.co.uk

Au Club Philatélique Français de Paris en avril 2021

La prochaine réunion aura lieu par vidéoconférence le mardi 13 avril à 19h 30. Le lien et les thèmes des interventions seront adressés aux membres un jour avant.

Rappel : Si vous habitez Paris ou la région IDF, que vous vous intéressez à l'histoire postale, à la philatélie, vous pouvez agrandir le Cercle en postulant comme membre, la cotisation - modeste - de 40 euros. (Vous trouverez le bulletin d'inscription sur le site)
Les 40 euros sont essentiellement destinés à couvrir les frais de fonctionnement et (hors pandémie) de location des salons de l'Hôtel Bedford (Métro Madeleine).
Les réunions ont lieu, sauf exceptions 19 heures 30, le second mardi de chaque mois à l'hôtel Bedford.

LES TIMBRES DU MOIS
 
( Avril 2021)
Pierre CLOSTERMANN - Claire ROMAN
© Phil@poste
06 Avril 2021
Pierre CLOSTERMANN - Claire ROMAN
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 4,71 euros 
Poste aérienne
Personnages illustres
Création de Benjamin Freudenthal
Gravé par Claude Jumelet
Imprimé en : mixte/taille-douce

Feuilles de 10 et de 12 timbres à 4,71 euros
Pierre Clostermann, né le 28 février 1921 à Curitiba (Brésil), mort le 22 mars 2006 à Montesquieu-des-Albères (Pyrénées-Orientales), est un aviateur français qui s'est distingué au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Surnommé « Premier chasseur de France », il est fait compagnon de la Libération avant de devenir une personnalité politique, un industriel et un écrivain.
La suite sur Wikipédia (cf. Pierre Clostermann)
Claire Roman, née Claire-Henriette-Émilie Chambaud le 25 mars 1906 à Mulhouse (France) et morte accidentellement le 4 août 1941 dans le département de l’Aude, est une des premières aviatrices françaises.
La suite sur Wikipédia (cf. Claire Roman)

Pont-en-Royans (Isère)
© Phil@poste
06 Avril 2021
Pont-en-Royans (Isère)
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 1,28 euro 
Sites et Monuments
Création de Alain Bouldouyre
Imprimé en : héliogravure

Feuilles de 12 timbres à 1,28 euro
Pont-en-Royans est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.
La commune située dans la micro-région du Royans, en limite du département de la Drôme, a adhéré à la communauté de communes de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
CHARLES BAUDELAIRE 1821 - 1867
© Phil@poste
12 Avril 2021
CHARLES BAUDELAIRE 1821 - 1867
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 1,28 euro 
Personnages illustres
Dessiné par Patrick Derible
Gravé par Elsa Catelin
Imprimé en : taille-douce

Feuilles de 15 timbres à 1,28 euro

Charles Baudelaire est un poète français. Né à Paris le 9 avril 1821, il meurt dans la même ville le 31 août 1867.
« Dante d'une époque déchue » selon le mot de Barbey d'Aurevilly, « tourné vers le classicisme, nourri de romantisme », à la croisée entre le Parnasse et le symbolisme, chantre de la « modernité », il occupe une place considérable parmi les poètes français pour un recueil certes bref au regard de l'oeuvre de son contemporain Victor Hugo (Baudelaire s'ouvrit à son éditeur de sa crainte que son volume ne ressemblât trop à une plaquette...), mais qu'il aura façonné sa vie durant : Les Fleurs du mal.
Au coeur des débats sur la fonction de la littérature de son époque, Baudelaire détache la poésie de la morale, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité. Comme le suggère le titre de son recueil, il a tenté de tisser des liens entre le mal et la beauté, le bonheur fugitif et l'idéal inaccessible (À une Passante), la violence et la volupté (Une martyre), mais aussi entre le poète et son lecteur (« Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère ») et même entre les artistes à travers les âges (Les Phares). Outre des poèmes graves (Semper Eadem) ou scandaleux (Delphine et Hippolyte), il a exprimé la mélancolie (Moesta et errabunda), l'horreur (Une charogne) et l'envie d'ailleurs (L'Invitation au voyage) à travers l'exotisme.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
Le Petit Prince 75 ans
© Phil@poste
12 Avril 2021
Le Petit Prince 75 ans
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 1,08 euro 
Série artistique
Commémoratifs divers
Dessin d'Antoine de Saint-Exupéry
Mise en page : David Benmussa
Imprimé en : héliogravure

Feuilles de 15 timbres à 1,08 euro

Le Petit Prince est une oeuvre de langue française, la plus connue d'Antoine de Saint-Exupéry. Publié en 1943 à New York simultanément à sa traduction anglaise, c'est une oeuvre poétique et philosophique sous l'apparence d'un conte pour enfants.
Traduit en trois cent soixante et une langues, Le Petit Prince est le deuxième ouvrage le plus traduit au monde après la Bible.
Le langage, simple et dépouillé, parce qu'il est destiné à être compris par des enfants, est en réalité pour le narrateur le véhicule privilégié d'une conception symbolique de la vie. Chaque chapitre relate une rencontre du petit prince qui laisse celui-ci perplexe, par rapport aux comportements absurdes des « grandes personnes ». Ces différentes rencontres peuvent être lues comme une allégorie.
Les aquarelles font partie du texte4 et participent à cette pureté du langage : dépouillement et profondeur sont les qualités maîtresses de l'oeuvre.
On peut y lire une invitation de l'auteur à retrouver l'enfant en soi, car « toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. (Mais peu d'entre elles s'en souviennent.) ». L'ouvrage est dédié à Léon Werth, mais « quand il était petit garçon ».
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
Napoléon 1er 1769-1821
© Phil@poste
19 Avril 2021
Napoléon 1er 1769-1821
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 2 x 1,50 = 3,00 euros 
Personnages illustres
Dessiné et gravé par Sophie Beaujard
Imprimé en : Mixte / Taille-douce

Bloc-feuillet de 2 timbres à 1,50 euros
Napoléon Bonaparte, né le 15 août 1769 à Ajaccio et mort le 5 mai 1821 sur l'île Sainte-Hélène, est un militaire et homme d'État français, premier empereur des Français, du 18 mai 1804 au 6 avril 1814 et du 20 mars au 22 juin 1815, sous le nom de Napoléon Ier.
Second enfant de Charles Bonaparte et Letizia Ramolino, Napoléon Bonaparte devient en 1793 général dans les armées de la Première République française, née de la Révolution, où il est notamment commandant en chef de l'armée d'Italie puis de l'armée d'Orient. Arrivé au pouvoir en 1799 par le coup d'État du 18 Brumaire, il est Premier consul - consul à vie à partir du 2 août 1802 - jusqu'au 18 mai 1804, date à laquelle l'Empire est proclamé par un sénatus-consulte suivi d'un plébiscite. Il est sacré empereur, en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804, par le pape Pie VII. Son épouse, l'impératrice Joséphine de Beauharnais, est également sacrée.
En tant que général en chef et chef d'État, Napoléon tente de briser les coalitions montées et financées par le royaume de Grande-Bretagne et qui rassemblent, à partir de 1792, les monarchies européennes contre la France et son régime né de la Révolution. Il conduit les armées françaises d'Italie au Nil et d'Autriche à la Prusse et à la Pologne : les nombreuses et brillantes victoires de Bonaparte (Arcole, Rivoli, Pyramides, Marengo, Austerlitz, Iéna, Friedland), dans des campagnes militaires rapides, disloquent les quatre premières coalitions. Les paix successives, qui mettent un terme à chacune de ces coalitions, renforcent la France et donnent à Napoléon un degré de puissance jusqu'alors rarement égalé en Europe, lors de la paix de Tilsit (1807).
Napoléon réforme durablement l'État, en restaurant son autorité et sa primauté. La France connaît d'importances réformes, qui font de Napoléon l'un des pères fondateurs des institutions contemporaines françaises. En ce sens, les codifications napoléoniennes, dont le code civil de 1804, permettent de renforcer les libertés individuelles ou l'égalité des citoyens devant la loi, en opérant une synthèse par la garantie de certains acquis révolutionnaires et la reprise de principes traditionnels issus de l'Ancien Régime. L'administration française est réorganisée, avec la création des préfets dans les départements. De même, une nouvelle monnaie émerge, le franc, tandis qu'est instaurée la Banque de France. Le Conseil d'État est également créé, tout comme les lycées. Napoléon tente également de renforcer le régime colonial français de l'Ancien Régime en outre-mer, en particulier avec le rétablissement de l'esclavage en 1802, ce qui provoque la guerre de Saint-Domingue (1802-1803) et la perte définitive de cette colonie.
Napoléon porte le territoire français à son extension maximale avec 134 départements en 1812, transformant Rome, Hambourg, Barcelone ou Amsterdam en chefs-lieux de départements français. Il est aussi président de la République italienne de 1802 à 1805, roi d'Italie de 1805 à 1814, médiateur de la Confédération suisse de 1803 à 1813 et protecteur de la confédération du Rhin de 1806 à 1813. Ses victoires lui permettent d'annexer à la France de vastes territoires et de gouverner la majeure partie de l'Europe continentale en plaçant les membres de sa famille sur les trônes de plusieurs royaumes : Joseph à Naples puis en Espagne, Louis en Hollande, Jérôme en Westphalie et son beau-frère Joachim Murat à Naples. Il crée également un duché de Varsovie, sans restaurer formellement l'indépendance polonaise, et soumet temporairement à son influence des puissances vaincues telles que le royaume de Prusse et l'empire d'Autriche.
Objet dès son vivant d'une légende dorée comme d'une légende noire, il doit sa très grande notoriété à son habileté militaire, récompensée par de nombreuses victoires, et à sa trajectoire politique étonnante, mais aussi à son régime despotique et très centralisé ainsi qu'à son ambition, qui se traduit par des guerres d'agression très meurtrières (au Portugal, en Espagne et en Russie) avec des centaines de milliers de morts et blessés, militaires et civils pour l'ensemble de l'Europe. Il est considéré comme l'un des plus grands commandants de l'histoire, et ses guerres et campagnes sont étudiées dans les écoles militaires du monde entier.
Alors qu'il finance des coalitions de plus en plus générales, les Alliés finissent par remporter des succès décisifs en Espagne (bataille de Vitoria) et en Allemagne (bataille de Leipzig) en 1813. L'intransigeance de Napoléon devant ces revers lui fait perdre le soutien de pans entiers de la nation française, tandis que ses anciens alliés ou vassaux se retournent contre lui. Amené à abdiquer en 1814 après la prise de Paris, capitale de l'Empire français, et à se retirer à l'île d'Elbe, il tente de reprendre le pouvoir en France, lors de l'épisode des Cent-Jours en 1815. Capable de reconquérir la France et d'y rétablir le régime impérial sans coup férir, il amène pourtant, du fait de sa mise au ban de l'Europe, le pays dans une impasse avec la lourde défaite de Waterloo, qui met fin à l'Empire napoléonien et assure la restauration de la dynastie des Bourbons. Sa mort en exil, à Sainte-Hélène, sous la garde des Anglais, fait l'objet de nombreuses controverses.
Une tradition romantique fait de Napoléon l'archétype du « grand homme » appelé à bouleverser le monde. C'est ainsi que le comte de Las Cases, auteur du Mémorial de Sainte-Hélène, tente de présenter Napoléon au Parlement britannique dans une pétition rédigée en 1818. Élie Faure, dans son ouvrage Napoléon, qui a inspiré Abel Gance, le compare à un « prophète des temps modernes ». D'autres auteurs, tel Victor Hugo, font du vaincu de Sainte-Hélène le « Prométhée moderne ». L'ombre de « Napoléon le Grand » plane sur de nombreux ouvrages de Balzac, Stendhal, Musset, mais aussi de Dostoïevski, de Tolstoï et de bien d'autres encore. Par ailleurs, un courant politique français émerge au XIXe siècle, le bonapartisme, se réclamant de l'action et du mode de gouvernement de Napoléon.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
GROUPE BEL depuis 1865
© Phil@poste
19 Avril 2021
GROUPE BEL depuis 1865
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 8 x 1,08 = 8,64 euros 
Patrimoine industriel
Commémoratifs divers
Dessin et mise en page : Stéphane Humbert-Basset
Imprimé en : héliogravure

Bloc-feuillet de 8 timbres à 1,08 euro
La société Bel est une entreprise de l'industrie agroalimentaire ayant son siège à Suresnes dans les Hauts-de-Seine en région Île-de-France. Ses différents sites de transformation fabriquent et commercialisent des fromages industriels à pâte cuite, demi-cuite ou pressée dont beaucoup en portions. Les « Établissements Jules Bel » sont fondés en 1865 à Orgelet (Jura).
Les marques commerciales de cette société implantée dans une trentaine de pays sont distribuées dans 120 pays.
L'entreprise Bel, aujourd'hui dirigée par Antoine Fiévet, est cotée à la Bourse de Paris. Elle a pour actionnaire majoritaire la société Unibel (dont la famille Fiévet est le premier actionnaire). Bel a réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 3,455 milliards d'euros.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
Napoléon 1er 1769-1821
© Phil@poste
19 Avril 2021
Napoléon 1er 1769-1821
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 6,50 euros 
Personnages illustres
Dessiné et gravé par Sophie Beaujard
Imprimé en : Mixte / Taille-douce

Bloc-souvenir de 2 timbres à 1,50 euros
Napoléon Bonaparte, né le 15 août 1769 à Ajaccio et mort le 5 mai 1821 sur l'île Sainte-Hélène, est un militaire et homme d'État français, premier empereur des Français, du 18 mai 1804 au 6 avril 1814 et du 20 mars au 22 juin 1815, sous le nom de Napoléon Ier.
Second enfant de Charles Bonaparte et Letizia Ramolino, Napoléon Bonaparte devient en 1793 général dans les armées de la Première République française, née de la Révolution, où il est notamment commandant en chef de l'armée d'Italie puis de l'armée d'Orient. Arrivé au pouvoir en 1799 par le coup d'État du 18 Brumaire, il est Premier consul - consul à vie à partir du 2 août 1802 - jusqu'au 18 mai 1804, date à laquelle l'Empire est proclamé par un sénatus-consulte suivi d'un plébiscite. Il est sacré empereur, en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804, par le pape Pie VII. Son épouse, l'impératrice Joséphine de Beauharnais, est également sacrée.
En tant que général en chef et chef d'État, Napoléon tente de briser les coalitions montées et financées par le royaume de Grande-Bretagne et qui rassemblent, à partir de 1792, les monarchies européennes contre la France et son régime né de la Révolution. Il conduit les armées françaises d'Italie au Nil et d'Autriche à la Prusse et à la Pologne : les nombreuses et brillantes victoires de Bonaparte (Arcole, Rivoli, Pyramides, Marengo, Austerlitz, Iéna, Friedland), dans des campagnes militaires rapides, disloquent les quatre premières coalitions. Les paix successives, qui mettent un terme à chacune de ces coalitions, renforcent la France et donnent à Napoléon un degré de puissance jusqu'alors rarement égalé en Europe, lors de la paix de Tilsit (1807).
Napoléon réforme durablement l'État, en restaurant son autorité et sa primauté. La France connaît d'importances réformes, qui font de Napoléon l'un des pères fondateurs des institutions contemporaines françaises. En ce sens, les codifications napoléoniennes, dont le code civil de 1804, permettent de renforcer les libertés individuelles ou l'égalité des citoyens devant la loi, en opérant une synthèse par la garantie de certains acquis révolutionnaires et la reprise de principes traditionnels issus de l'Ancien Régime. L'administration française est réorganisée, avec la création des préfets dans les départements. De même, une nouvelle monnaie émerge, le franc, tandis qu'est instaurée la Banque de France. Le Conseil d'État est également créé, tout comme les lycées. Napoléon tente également de renforcer le régime colonial français de l'Ancien Régime en outre-mer, en particulier avec le rétablissement de l'esclavage en 1802, ce qui provoque la guerre de Saint-Domingue (1802-1803) et la perte définitive de cette colonie.
Napoléon porte le territoire français à son extension maximale avec 134 départements en 1812, transformant Rome, Hambourg, Barcelone ou Amsterdam en chefs-lieux de départements français. Il est aussi président de la République italienne de 1802 à 1805, roi d'Italie de 1805 à 1814, médiateur de la Confédération suisse de 1803 à 1813 et protecteur de la confédération du Rhin de 1806 à 1813. Ses victoires lui permettent d'annexer à la France de vastes territoires et de gouverner la majeure partie de l'Europe continentale en plaçant les membres de sa famille sur les trônes de plusieurs royaumes : Joseph à Naples puis en Espagne, Louis en Hollande, Jérôme en Westphalie et son beau-frère Joachim Murat à Naples. Il crée également un duché de Varsovie, sans restaurer formellement l'indépendance polonaise, et soumet temporairement à son influence des puissances vaincues telles que le royaume de Prusse et l'empire d'Autriche.
Objet dès son vivant d'une légende dorée comme d'une légende noire, il doit sa très grande notoriété à son habileté militaire, récompensée par de nombreuses victoires, et à sa trajectoire politique étonnante, mais aussi à son régime despotique et très centralisé ainsi qu'à son ambition, qui se traduit par des guerres d'agression très meurtrières (au Portugal, en Espagne et en Russie) avec des centaines de milliers de morts et blessés, militaires et civils pour l'ensemble de l'Europe. Il est considéré comme l'un des plus grands commandants de l'histoire, et ses guerres et campagnes sont étudiées dans les écoles militaires du monde entier.
Alors qu'il finance des coalitions de plus en plus générales, les Alliés finissent par remporter des succès décisifs en Espagne (bataille de Vitoria) et en Allemagne (bataille de Leipzig) en 1813. L'intransigeance de Napoléon devant ces revers lui fait perdre le soutien de pans entiers de la nation française, tandis que ses anciens alliés ou vassaux se retournent contre lui. Amené à abdiquer en 1814 après la prise de Paris, capitale de l'Empire français, et à se retirer à l'île d'Elbe, il tente de reprendre le pouvoir en France, lors de l'épisode des Cent-Jours en 1815. Capable de reconquérir la France et d'y rétablir le régime impérial sans coup férir, il amène pourtant, du fait de sa mise au ban de l'Europe, le pays dans une impasse avec la lourde défaite de Waterloo, qui met fin à l'Empire napoléonien et assure la restauration de la dynastie des Bourbons. Sa mort en exil, à Sainte-Hélène, sous la garde des Anglais, fait l'objet de nombreuses controverses.
Une tradition romantique fait de Napoléon l'archétype du « grand homme » appelé à bouleverser le monde. C'est ainsi que le comte de Las Cases, auteur du Mémorial de Sainte-Hélène, tente de présenter Napoléon au Parlement britannique dans une pétition rédigée en 1818. Élie Faure, dans son ouvrage Napoléon, qui a inspiré Abel Gance, le compare à un « prophète des temps modernes ». D'autres auteurs, tel Victor Hugo, font du vaincu de Sainte-Hélène le « Prométhée moderne ». L'ombre de « Napoléon le Grand » plane sur de nombreux ouvrages de Balzac, Stendhal, Musset, mais aussi de Dostoïevski, de Tolstoï et de bien d'autres encore. Par ailleurs, un courant politique français émerge au XIXe siècle, le bonapartisme, se réclamant de l'action et du mode de gouvernement de Napoléon.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
Croix-Rouge française - on peut le faire grâce à vous.
© Phil@poste
24 Avril 2021
Croix-Rouge française - on peut le faire grâce à vous.
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 10 x 1,08 euro + 2 euros = 14,08 euros 
Croix-Rouge
Commémoratifs divers
Dessin de Benjamin Vautier dit BEN
Mise en page : Agence Bonne
Imprimé en : héliogravure

Carnet de 10 timbres à 1,08 euo et 2 euros de dons reversés à la Croix-Rouge. Les illustrations sont des mots-images de BEN : il va falloir s'adapter, Un grand merci, Important, Chaque instant est unique, On peut le faire, Vous êtes formidables, Il faut oser, Mots d'amour, J'aime la vie, Nous finirons par vaincre.
Ben, de son vrai nom Benjamin Vautier, né le 18 juillet 1935 à Naples, est un artiste français d'origine suisse.
Il acquiert une certaine notoriété auprès du public dès la fin des années 1960, à travers notamment ses « écritures », déclinées sous diverses formes. Appartenant à l'avant-garde artistique – plus précisément – post-moderne, Ben appartient au groupe Fluxus et est proche du lettrisme. Il est un artiste reconnu pour ses performances, ses installations et ses écritures.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici
TRÉSORS DE NOTRE-DAME – ADAM ET ÈVE
© Phil@poste
26 Avril 2021
TRÉSORS DE NOTRE-DAME – ADAM ET ÈVE
 Cliquez ici pour voir le Cachet Premier Jour 
Valeur faciale : 1,50 euro 
Sites et Monuments
Dessin et gravure : Sarah Bougault
Imprimé en : taille-douce

Bloc-feuillet de 1 timbre rond
La cathédrale Notre-Dame de Paris, communément appelée Notre-Dame, est l'un des monuments les plus emblématiques de Paris et de la France. Elle est située sur l'île de la Cité et est un lieu de culte catholique, siège de l'archidiocèse de Paris, dédiée à la Vierge Marie. Commencée sous l'impulsion de l'évêque Maurice de Sully, sa construction s'étend sur plus de deux siècles, de 1163 au milieu du XIVe siècle. Après la Révolution française, la cathédrale bénéficie entre 1844 et 1864 d'une importante restauration, parfois controversée, sous la direction de l'architecte Viollet-le-Duc, qui y incorpore des éléments et des motifs inédits. Pour ces raisons, le style n'est pas d'une uniformité totale : la cathédrale possède des caractères du gothique primitif et du gothique rayonnant. Les deux rosaces qui ornent chacun des bras du transept sont parmi les plus grandes d'Europe.
La suite sur Wikipédia (cf. lien ci-après)


Pour en savoir plus, cliquez ici Pour en savoir plus cliquez ici




Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques