www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
Philatelic Webmasters Organization (PWO)
Association fondée pour promouvoir, soutenir et développer la philatélie grâce à la création et la publication sur le Web. Contrairement à ce que son titre pourrait faire penser, elle s'adresse également aux webmasters francophones. Utile pour tous ceux qui souhaitent développer un site et bénéficier du savoir-faire des "aînés" sur le sujet.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite


Timbres Magazine
mars   2017

cliquez ici pour plus d'informations sur  Timbres Magazine

Numéro 187 - Mars 2017 ÉDITORIAL : Aventures timbrées
Lorsque j'ai résidé seul sur une île déserte en Indonésie il y a trois ans, beaucoup d'adultes me suivaient quotidiennement sur les réseaux sociaux. Parfois ils se faisaient l'intermédiaire de leurs enfants qui m posaient des questions. Les sujets étaient variés : ils prenaient des nouvelles de mon chien, me demandaient comment je faisais pour survivre, si j'avais peur la nuit, combien de serpents j'avais vu, etc.. Quelques-uns sachant que j'étais le rédacteur en chef de ce magazine, m'ont interrogé sur la philatélie. A mon retour, une classe a adressé au bureau des lettres ainsi que des dessins dédiés à Web Robinson. Leur professeur avait profité de mon expérience pour valoriser l'écrit et le timbre. Je me suis alors juré que si je repartais un jour, un projet pédagogique serait monté à destination de la jeunesse.
J'en ai parlé à l'Adphile et l'idée a séduit les membres du conseil que je remercie pour leur confiance. Cette association reconnue par l’Éducation nationale a donc récemment approché 84 000 enfants des collèges et les enseignants. Notre objectif est de capter leur attention au travers de cette nouvelle expédition. Lorsque vous recevrez ce magazine j'arriverai juste à Mascate, la capitale d'Oman où je resterai une petite semaine. Je me rendrai ensuite en 4x4 jusqu'aux portes du desert Puis, ce sera un périple de trois jours à dos de dromadaire pour atteindre le camp.
Je séjournerai seul dans un lieu spectaculaire mystérieux lorsque le soleil se couche, loin, très loin de toute présence humaine. Un chien et probablement deux Chats me tiendront compagnie durant plus d'un mois. En mode survie avec peu d'eau, de nourriture, juste une petite tente et des panneaux solaires pour alimenter l'ordinateur, je continuerai de travailler. Deux fois par semaine sur le site de l'Adphile www.decouvrirletimbre.com et la page Facebook dédiée, je posterai des messages et des photos. J'évoquerai l'aventure elle-même mes joies, mes impressions et - je le sais par expérience - les incontournables contrariétés qui donneront du piment. Araignées scorpions, vipères, tempêtes de sable, voilà les ingrédients qui plaisent aux jeunes ! Bien entendu, il sera aussi question de timbres, de l'Aéropostale, du Petit Prince et de nombreux autres sujets d'histoire, de géographie, de SVT illustrés par des timbres.
Après des journées et des nuits de grande solitude, le retour à la civilisation se fera progressivement. Avec un homme du désert nous réaliserons durant une semaine plus de 200 km à dromadaire. Il m'apprendra ainsi qu'aux enfants qui nous suivront sur internet comment se guider grâce aux étoiles, évoquera la vie des rares nomades qui résident encore dans ces hautes dunes. Le point d'arrivée ne manquera pas de vous surprendre mais ... je n'en dis pas plus.
Le timbre fait voyager, rêver, aussi nous espérons que les collégiens accrocheront. Parlez-en à vos enfants, petits-enfants, ce sera une opportunité pour partager avec eux votre passion pour la philatélie.
Les adultes pourront également me suivre durant le mois de mars et une partie d'avril en se rendant sur le site www.webrobinson ou la page Facebook. Laissez-moi des messages, vos encouragements seront toujours les bienvenus Au retour je posterai les enveloppes auxquelles vous avez souscrit, car l'aventure est aussi postale.
Je vous donne rendez-vous le mois prochain, mes articles parviendront au bureau par courrier électronique, adressés des immensités désertiques d'Oman, un pays qui gagne à être connu et visité. Bonne Fête du timbre et excellente biennale à Paris Porte de Champerret.
Couverture : L'Indochine, perle de l'Extrême-Orient
Avec ce numéro, partons pour une série au long cours qui nous mènera de l'Indochine française jusqu'à son éclatement avec l'avènement du Vietnam, du Cambodge et du Laos. Une histoire postale assurément riche, prisée par de nombreux collectionneurs français et étrangers. Embarquement immédiat.
Quelques oblitérations
Ces trois enveloppes sont correctement affranchies et ce n'est donc pas là que réside leur intérêt. Ni dans leur texte, ni dans le nom de leur destinataire, ni dans leur destination : alors ?
France : La République de Jules-Clément Chaplain
Il est très rare, dans la philatélie, qu'un même dessin de timbre traverse près d'un siècle sans être remplacé Ce fut pourtant le cas du timbre télégraphe créé par Jules-Clément Chaplain, graveur médailleur de talent très admiré à la fin du XIXe siècle. Voici l'histoire d'un dessin qui a marqué à jamais l'histoire des Postes et Télégraphes...
Courrier : Les postiers à l'école du tri
Dans son éditorial de décembre, Gauthier Toulemonde nous parlait de "l'heure du tri automatique, du tout informatique,..." Mais il fut un temps ou le tri manuel était de mise. Retour sur une période pas si lointaine où l'homme effectuait lui-même toutes les opérations de tri postal.
Thématique : Redoutable malaria ou paludisme
C'est une question récurrente pour le voyageur. Quelles maladies sévissent là ou je me rends ? Puis-je me prémunir contre ces dernières ? Parmi les maladies infectieuses répandues dans le monde, le paludisme est la parasitose la plus importante ; présent sur tous les continents, les recherches de vaccination sont toujours en cours. Les timbres évoquent abondamment le sujet.
Les timbres "Recouvrements" : Quand la philatélie sert la fiscalité.
Généralement classés dans nos catalogues au beau milieu de la partie réservée aux timbres-taxe, les Recouvrements ont un statut très particulier. Ces vignettes, plus fiscales que postales, cohabitent avec les chiffres-taxe Duval, parce que l'usage pour lequel on les prévoit est spécifique. Voici un tour d'horizon de ces timbres singuliers, qui n'ont vécu que vingt-sept années dans les bureaux de Poste.
Entrée des artistes : Stéphane Humbert-Basset, "Le voyageur inaccompli"
Hormis quelques artistes-voyageurs, bien des peintres, graveurs et illustrateurs vivent comme des ours. Je le sais parce que j'en fais partie. Il en existe des plus ou moins sauvages, des plus ou moins urbains, certains possèdent de beaux ateliers, ou d'autres (Comme moi) s'accrochent à leur table de travail comme Robinson à son île,... Mais c'est ainsi, nous exerçons des métiers qui isolent.
Philandorre fête son 40e anniversaire
Les Vallées d'Andorre, nichées au cœur du massif des Pyrénées, sont entrées dans l'histoire universelle en 1278 avec la signature des Paréages entre 1'évêque d'Urgel et le comte de Foix. 650 ans plus tard, la dualité institutionnelle a été prolongée sur le plan philatélique avec l'Ouverture de la poste espagnole le 1er janvier 1928 et de la poste française le 16 juin 1931. Apres des séries d'Espagne ou de France surchargées, viendront des séries représentant les paysages et les monuments de la Principauté.
Europe : La culture au service de l'indépendance
La Finlande fête en 2017 un siècle d'indépendance. L'occasion pour nous d'évoquer timbres à l'appui la naissance de l'identité finlandaise qui s'est forgée au XIXe siècle, servie notamment par la culture et l'engagement des artistes locaux, peu ou du moins mal connus en France.
Cartes postales : Une collection exceptionnelle : Félix Potin
Durant de nombreuses années, la Maison Félix Potin, épicerie industrielle à succursales multiples, a été l'une des plus importantes entreprises d'alimentation de notre pays. Elle a depuis longtemps disparu. Sauf pour certains historiens et les collectionneurs de cartes postales anciennes et d'imagerie populaire qui entretiennent le souvenir de ces établissements, à Paris, en banlieue et en province.
Comment bien vendre une collection (II)
Dans le numéro précédent, nous vous conseillions de bien identifier vos timbres afin de savoir ce que vous vendez. A vous lire, il semble que vous souhaitiez que nous développions davantage cet aspect. Voici donc quelques timbres d'Europe, à vous de voir si vous savez reconnaitre le pays émetteur. Contrairement aux apparences, ce n'est pas si facile

Socrate a parlé : Uber, suite mais pas fin
Le moins que l'on puisse dire c'est que ma dernière chronique n'as pas laissé indifférent, tant tout ce qui concerne l'achat ou la vente de vos timbres demeure un sujet sensible.. Des négociants ont cru que je partais en guerre contre leur profession, tandis que des lecteurs pensaient que je faisais la promotion des sites de vente aux enchères. Rien de tout cela en réalité, Socrate est un vieux routard de la philatélie et n'attendez pas de moi que je dise "Tous pourris" ou "tous merveilleux et intègres ». Bref le but était de faire réagir, amener les acteurs de la philatélie à se poser des questions sur le devenir de la profession, observer les évolutions et l'objectif est d'ores et déjà atteint.
Je constate qu'aujourd'hui dans notre microcosme, Internet prend une place importante dans les échanges entre collectionneurs. Des premiers courriers que j'ai reçus de vous chers amis, il ressort que c'est un outil qui est à la fois bien pratique mais qu'il faut le manier avec précaution. Quelques lecteurs m'ont confié s'être fait arnaquer en achetant des timbres qui ne correspondaient pas aux descriptions, s'avérant en mauvais état ou en trop bon état, c'est-à-dire regommés. Que des vendeurs, dont on ne sait qui ils sont, proposent sur le Net des prix attractifs mais que la marchandise était bien souvent "frelatée". Comme je vous l'ai souvent dit, pourquoi une personne vendrait très, très en dessous de la cote un timbre qu'il pourrait légitimement négocier à un prix supérieur ? Tout simplement parce que la description est erronée ou que le timbre est faux. Attention aux offres alléchantes, prenez garde lorsque vous achetez des timbres surchargés des anciennes colonies ! "A qui faire confiance sur Internet ? Sur les sites de ventes aux enchères on se retrouve face des anonymes. un particulier, un négociant déguisé ? Même les sites officiels de vente de timbres me laissent perplexe." me dit un fidèle de cette chronique avant d'ajouter: "ma référence demeure le magazine. Un marchand de timbres qui fait régulièrement de la publicité signifie qu'il est toujours présent et que si j'ai un problème avec lui, je peux écrire au journal. Une fois Timbres magazine m'a aidé pour régler en un temps record un petit litige avec un marchand. Oui le magazine est pour moi une référence et une forme de protection. Je constate que les pages de publicité se font de plus en plus rares chez vous. Je le regrette car elles sont de l'Information, au même titre que les articles. Certains grands noms ont disparu des radars tandis que d'autres émergent. Vive la nouveauté et c'est ainsi que j'ai fait confiance depuis quelques années à un petit nouveau dans vos pages et je ne le regrette pas. De bons prix, une vraie qualité de service et de la bonne humeur".
Je souris à moitié car ce lecteur de 59 ans se prénomme Hubert et nous ramène directement à Uber, la société à laquelle je faisais allusion dans ma chronique du mois dernier.
Continuez de m'écrire afin que les résultats de notre sondage soient significatifs. A ce stade, je constate qu'Internet c'est un peu le Far West et que les collectionneurs comme les vrais négociants n'y trouvent pas forcément leur compte. Ces derniers se plaignent de la concurrence des particuliers qui ne sont autres que des marchands déguisés s'affranchissant de payer les charges afférentes à une société enregistrée en bonne et due forme.
Matthieu (42 ans) pour sa part a arrêté d'acheter sur des sites de ventes aux enchères: "Honnêtement, l'offre est trop large et j'en avais assez de chercher pendant des heures ce qui m'intéressait Les moteurs ne sont pas toujours performants et renvoient à des articles sans rapport avec la demande. Et lorsque vous trouvez enfin le timbre de vos rêves, c'est pour vous apercevoir qu'il est souvent et mauvais état. Bref je repasse par mes contacts habituels dans le négoce mais avec l'expérience, j'ai appris à faire le tri. Les sites me servent juste à vendre des bricoles à quelques euros et si l'offre ne trouve pas preneur, je la retire. Mais qu'importe puisque je n'ai rien dépensé."
Jean-Paul quant à lui disperse ses collections de la façon suivante : les timbres d'après 1960 lui servent pour affranchir son courrier et il vend les blocs tout comme les variétés sur Internet. Une fois ces timbres « purgés », il cédera ses collections à des maisons de vente aux enchères en deux étapes. Pour la période 1900-1960 en acceptant une decote importante et pour celle allant de 1850 à 1900 « en essayant de présenter au mieux mes intérêts financiers ». Dominique (vieux philatéliste comme il se présente) apprécie les sites car ils permettent de « toucher des acheteurs potentiels dans le monde entier, ce que ne permettent pas les carnets de circulation". Pour terminer, laissons la parole a Didier (62 ans): "J'ai un gros stock de timbres courants, et pas mal d'enveloppes. Je suppose que ça represente un certain capital, mais je me sens incapable de vendre tant je crains de ruminer "Je me suis encore fait avoir"! Discuter avec quelqu'un et conclure en lui donnant quelque chose, et éventuellement recevoir quelque chose en retour, oui je le ferai car alors j'aurais un souvenir de la personne!". L'univers d'Internet- de mon humble point de vue - est déshumanisé et trop de collectionneurs se privent ainsi de la convivialité des rencontres physiques. A vous lire, chers amis.
voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine

Voir également :
les autres titres


la presse philatélique française



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques