www.philatelistes.net - La Gazette des Absents (numéro 2)

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


La Gazette des Absents (numéro 2)


N 2, Mercredi 26 Octobre 1870

PARAIT
Les Mercredi et Samedi
A 10 H. DU MATIN
----
LETTRE-JOURNAL
DE PARIS
Gazette des Absents

Prix : 15 centimes.
EN VENTE A PARIS
Rue Saint-Honoré, 338
et au bureau du Figaro
RUE ROSSINI, 3
----

SAMEDI 22 Octobre 1870. -- RAPPORTS MILITAIRES :  21 Octobre, 7 h. 45 soir. Une sortie a été faie aujourd'hui par le général Ducrot, dans la direction de Rueil, la Malmaison, la Jonchère et le château de Buzanval. Après une canonnade très-vive de trois heures, nos troupes se sont avancées avec le plus grand entrain sur tous les points, repoussant les tirailleurs ennemis jusque dans l'épaulement qui borde les hauteurs de la Jonchère. Dans ces positions, les obus de notre artillerie allaient les foudroyer, forçant l'ennemi à renouveler cinq fois les détachements qui les occupaient ; ce fait peut donner la mesure des pertes considérables qu'il a éprouvées. L'action ne s'est terminée qu'à la nuit close, et, par conséquent, les détails n'ont pu encore être recueillis ; le rapport du général Ducrot les fera connaître demain. Sur la rive gauche, entre Ivry et Issy, le général Vinoy a fait, pendant ce temps déployer ses troupes sur la route stratégique. Son artillerie, celle des forts et des cannonières de Billancourt ont couvert d'obus toutes les positions de l'ennemi. Le général de Bellemare s'était, d'autre part, porté de Saint-Denis sur Gennevilliers et Colombes, pour couvrir la droite de l'opération du général Ducrot. == INFORMATIONS ET FAITS DIVERS --- Dépêche reçue de Tours, annonçant le départ de M. Gambetta pour Besançon et la grande démoralisation de l'armée ennemie. -- Emprunt. Le versement du premier terme de l'Emprunt a commencé le 20 et a amené au Trésor une affluence assez considérable pour qu'il ait été difficile de recevoir tous les versements. En conséquenec, il a été décidé que les guichets du Trésor resteraient ouverts, même le dimanche 23 de ce mois, aux porteurs de certificats.

DIMANCHE 23 Octobre. --RAPPORTS MILITAIRES. 22 Octobre, 4 h. soir. (L'espace trop restreint que nous avons à notre disposition ne nous permet pas de reproduire en entier le rapport militaire du 22. Nous le donnerons par extraits et par analyse.) Une sortie composée de trois groupes (généraux Berthaud, Noël et colonel Cholleton) a été faite hier, sous les ordres du général Ducrot, sur le pays situé entre la station ed Rueil et la ferme de Fouilleuse, comprenant Buzanval, la Malmaison, la Jonchère et Bougival. Nous avons mis en ligne 6350 hommes d'infanterie, 2 escadrons de cavalerie, et 48 bouches à feu. Le combat a duré de 1 heure à 5 heures. « Nous avons eu devant nous la 9e division du 5e corps prussien, une fraction du 4e corps et un régiment de la garde. Ces troupes ne nous ont opposé qu'une force d'artillerie inférieure à la nôtre. En résumé, le but a été atteint, c'est-à-dire que nous avons enlevé les premières positions de l'ennemi, que nous l'avons forcé à faire entrer en ligne des forces considérables, qui, exposées pendant presque toute l'action au feu formidable de notre artillerie, ont du éprouver de grandes pertes ; le fait est d'ailleurs constaté par les récits de quelques prisonniers que nous avons
  pu ramener. Mais ce que je me plais surtout à reconnaître avec un sentiment de grande satisfaction, c'est l'excellente attitude de nos troupes : zouaves, gardes mobiles, infanterie de ligne, tirailleurs Dumas, francs-tireurs des Ternes, francs-tireurs de la Ville de Paris, tout le monde a fait son devoir.» Le rapport accorde une mention tout à fait particulière aux éclaireurs Franchetti, placés dans les différentes colonnes, et qui, «comme toujours se sont montrés aussi dévoués qu'intelligents et intrépides. » -- L'état général de nos pertes pour la journée du 21 consiste en : officiers, 2 tués, 15 blessés 11 disparus ; troupe, 32 tués, 230 blessés et 153 disparus. Total : 443. -- Ordre du Gouverneur : Le Gouverneur de Paris félicite le 14e corps de la régularité parfaite avec laquelle il a exécuté, dans la journée d'hier, ses marches préparatoires et a pris ses positions de combats, de la vigueur avec laquelle il a attaqué, de l'ordre dans lequel, à la nuit close, il a rallié ses cantonnements. C'est par de telles opérations bien conduites et bien exécutées, que les troupes se préparent aux grands efforts de la guerre. Je dois des éloges particuliers à l'artillerie, dont quelques batteries ont marché à l'ennemi avec beaucoup d'audace, trop d'audace en certains cas. A dater du combat d'hier, le 14e corps a conquis sa place parmi les meilleures troupes de l'armée de la défense. == INFORMATIONS ET FAITS DIVERS. -- Dépêches. Nous avons reçu la dépêche de M. Gambetta nous annonçant la constitution de l'armée de la Loire et l'occupation d'Orléans par les Prussiens, ainsi que les movements de nos troupes dans la Franche-Comté, les Vosges et l'Ouest. --Postes Nous allons pouvoir envoyer par des ballons des mandats de poste jusqu'à la somme de 300 fr. On nous parle aussi de la possibilité d'avoir des réponses à nos lettres en appliquant à la correspondance privée le système de la réduction photographique emploé pour les dépêches du gouvernement. -- les Canons. La souscription pour la fabrication des canons, dit le Temps, marche avec activité ; l'argent nécessaire pour un grand nombre de pièces est dès aujourd'hui entre les mains de la Société chimique et des Comités scientifiques des vingt arrondissements. Société chimique et Comités se sont entendus pour réunir leurs efforts et leurs commandes. Le ministre des travaux publics a mis les marchés, plans et dessins à leur disposition et le zèle des fondeurs ne fait pas défaut. -- Chemins de fer. On s'occupe déjà dans les différentes compagnies de chemins de fer, des travaux nécessaires au rétablissement des communicatios pour le cas probable où les événements militaires qui se préparent permettraient de libérer prochainement les lignes.

  LUNDI, 24 Octobre. --RAPPORTS MILITAIRES : 23 Octobre, 10 h. 40 matin. Ce matin, à deux heures, un poste avancé ennemi, sur la route de Neuilly-sur-Marne, a fui devant une patrouille de la grande garde


ConsulterRetour au sommaire
ou consulter :

ConsulterVerso (version texte)
ConsulterRecto (250Ko, image)
Gazette des absents numéro 2


Consultation avec loupeidem (300 Ko, version java)
ConsulterVerso (450Ko, image)
Gazette des absents numéro 2


Consultation avec loupeidem (500 Ko, version java)
ConsulterCachet (60Ko)
Gazette des absents numéro 2


Consultation avec loupeidem (100 Ko, version java)

Un grand merci à Philippe ROBY (Philatélie72) collectionneur passionné pour nous avoir transmis ces documents.


Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques