www.philatelistes.net - Anecdotes philatéliques : le bêtisier philatélique
Les ponts à travers la philatélie
Anciens ou modernes, en pierre, en bois, en fer ou métal, aqueducs, viaducs ou simples passerelles, vus d'en haut, de face, de trois quarts, etc.... Les ponts sont bien là sur des dizaines de nos timbres. Vous pourrez découvrir, à travers vos recherches, des histoires, des légendes, des détails de construction qui vous feront franchir les précipices de nos régions françaises et d'autres mondes... et qui sait l'envie de passer sur une rive pour admirer au détour des routes un pont que vous aurez eu l'occasion d'observer en timbres

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Jeux
Quiz
Les semblables
le Taquin
Tic-Tac-Toe
Puzzles

Thèmes
La poésie
La Corse
Timbres ronds
La photographie

Pour bien débuter
Le dico
Le premier timbre au Monde
Les timbres les plus chers du Monde !
Comment fabrique-t-on les timbres ?
La poste enfantine
Comment choisir ta collection ?
Comment les décoller, les classer ?
Comment exposer, participer à des compétitions ?
histoire postale

Anecdotes philatéliques : le bêtisier philatélique


Introduction
Le dico
Le premier timbre au Monde
Les timbres les plus chers du Monde !
Les timbres non-émis
Comment fabrique-t-on les timbres ?
Catalogue des timbres de 1849 à 1936
Dessine ton timbre (Nécessite un navigateur récent)
Comment choisir ta collection ?
Comment les décoller, les classer ? Le matériel
Comment exposer, participer à des compétitions ?
Egine censurée par le ministre!
«impossible de gratter le téton»
Le bêtisier de la philatélie

Métronome anachronique



François Couperin (1686-1733)

Ce timbre a été émis en mai 1968. La libre interprétation du groupe d'instruments est la cause de plusieurs erreurs.
La plus surprenante est sans doute l'apparition du métronome dont le brevet fut déposé en 1816 par Maezel (l'inventeur était pourtant le Hollandais Winckel), alors que Couperin est mort en 1733.
D'autres erreurs existent sur ce timbre :
  • Le portrait de Couperin est représenté à l'envers
  • Le Luth à gauche ne comporte pas de cordes ni de cheville et présente une taille anormale
  • Il manque deux cordes à la viole
  • Les ouïes du violon et du violoncelle sont des C et non des S
  • Et bien d'autres erreurs sur les instruments

Bref, on comprend mieux ce que la phrase «libre interprétation de l'artiste» peut signifier.


Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques