www.philatelistes.net - Les Non-émis de France : Le 10c sur 10c Napoléon Lauré de 1863
Site officiel du Groupement Philatélique France-Scandinavie
Site Officiel du Groupement Philatélique France-Scandinavie.
Toute la Philatélie Scandinave. Catalogue en ligne gratuit des timbres de scandinavie. Ventes à prix net. Echanges.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Jeux
Quiz
Les semblables
le Taquin
Tic-Tac-Toe
Puzzles

Thèmes
La poésie
La Corse
Timbres ronds
La photographie

Pour bien débuter
Le dico
Le premier timbre au Monde
Les timbres les plus chers du Monde !
Comment fabrique-t-on les timbres ?
La poste enfantine
Comment choisir ta collection ?
Comment les décoller, les classer ?
Comment exposer, participer à des compétitions ?
histoire postale

Les Non-émis de France : Le 10c sur 10c Napoléon Lauré de 1863


Introduction
Le dico
Le premier timbre au Monde
Les timbres les plus chers du Monde !
Les timbres non-émis
Comment fabrique-t-on les timbres ?
Catalogue des timbres de 1849 à 1936
Dessine ton timbre (Nécessite un navigateur récent)
Comment choisir ta collection ?
Comment les décoller, les classer ? Le matériel
Comment exposer, participer à des compétitions ?
Egine censurée par le ministre!
«impossible de gratter le téton»
Le bêtisier de la philatélie

Non-émis de France :
le 10c sur 10c Napoléon Lauré de 1863



On ne dispose d'aucun texte officiel concernant l'abandon de ce timbre.
Dès octobre 1867, il était prêt et déjà imprimé à 4 000 000 d'exemplaires. Un stock considérable ! Le 4 septembre 1870, la République est proclamée et on remet la Cérès à l'honneur.

Mais la surcharge est un peu plus tardive, car, ironie de l'histoire, le 1er septembre 1871, survient une augmentation des tarifs postaux et l'affranchissement des lettres pour un bureau de la même circonscription ou celles de Paris à Paris passe de 10 à 15 centimes. Les circulaires, avis divers et cartes de visites passent à 10c.

L'Administration dispose des 4 millions de pièces récupérées à la poste de la Commune de Paris et les économies qu'on demande à la poste sont importantes (le montant de la dette de la Guerre de 1870 est considérable). La tentation est grande de réutiliser le stock. Pour éviter toute confusion avec le 15 centimes Cérès, bistre, on surcharge le timbre d'un 10 centimes de taille assez importante pour que la figure de l'empereur déchu ne soit pas mise en exergue.

Cette initiative était-elle isolée ? Elle fut de toutes façons confidentielle, puisqu'aucun texte n'explique cet essai, ni cet abandon.
Plusieurs raisons laissent à penser que l'effigie de l'Empereur, même maculée d'un «10» très apparent n'était plus «politiquement correcte»


Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques