www.philatelistes.net - L'Agence Ed. MOREAU et OSMONT
La varieté POSTFS dans tous ses états
Tous les états du Napoléon Yvert No 14Ah, varieté POSTFS, proposé par Gilles avec reconstitution de la parie de planche concernée. Explication et détails intéressants. Joignez-vous à nos travaux qui vous permettront d'aborder une philatélie qui vous était jusqu'alors interdite par manque d'informations.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


L'Agence Ed. MOREAU et OSMONT


Introduction
La guerre de 1870
La poste pendant la Commune
L'Agence de la Bourse
L'Agence Moreau et Osmont
L'Agence Bruner
L'Agence Maury et Lorin
Les Lorins
Evénements marquants
Quelques images de la Commune
L'exécution des généraux Thomas et Lecomte
La destruction de la colonne Vendôme
Exécution de six otages par les fédérés

Page précédentePage précédente


(Texte et illustrations extraits de LA POSTE A PARIS SOUS LA COMMUNE, Léon Chamboissier)


Prospectus Ed. Moreau et Osmont
Prospectus Ed. Moreau et Osmont pour la correspondance avec Paris
Prospectus Ed. Moreau et Osmont pour la correspondance de Paris avec la Province et l'Etranger.




Affiche de la Maison Ed. Moreau, 10, rue Geoffroy-Marie,
	indiquant son privilège. Imprimée en noir sur papier chamois foncé
Affiche de la Maison Ed. Moreau, 10, rue Geoffroy-Marie, indiquant son privilège. Imprimée en noir sur papier chamois foncé


« M. Ed. Moreau, papetier, 10, rue Geoffroy-Marie, procéda autrement. Il avait le privilège de pouvoir déposer dans les bureaux de poste et dans les bureaux de tabac des enveloppes à son adresse (fig. 49). Ces enveloppes en papier bulle de 0 m 13 sur 0 m 16 se payaient 15 ou 25 centimes selon le poids de la lettre (fig. 50 et 51).

Enveloppe Ed. Moreau ayant passé par la poste avec 0.15 c. au bas indiquant son prix
d'achat
Enveloppe Ed. Moreau ayant passé par la poste avec 0.15 c. au bas indiquant son prix d'achat.


L'expéditeur mettait sa lettre dans l'enveloppe Moreau qui se fermait au moyen d'un beau cachet à lettres blanches sur fond rouge rehaussées à certains endroits de lignes noires (...). Les lettres étaient retirées de ces enveloppes par les soins de l'agence et étaient mises à la poste à Vincennes. L'agent y collait à la patte de l'enveloppe une étiquette où il était dit : Pour écrire en Province, envoyez vos lettres à M. Ed. Moreau, etc., etc., joindre 0 fr. 20 par lettre pour commission.

Enveloppe Ed. Moreau, 10, rue Geoffroy-Marie, mise en vente dans les bureaux
de poste et dans les bureaux de tabac. Cachet à monogramme collé à la patte. Prix 0.25 au bas
Enveloppe Ed. Moreau, 10, rue Geoffroy-Marie, mise en vente dans les bureaux de poste et dans les bureaux de tabac. Cachet à monogramme collé à la patte. Prix 0.25 au bas.


L'Agence Moreau avait aussi des timbres mobiles. Ils étaient sensiblement un peu plus grands que les timbres-poste ordinaires et un peu plus rectangulaires en hauteur. Dans un cadre à filet simple la valeur était indiquée en gros chiffres gras et en centimes (en abrégé) cts. La légende suivante se trouvait imprimée sur les trois côtés intérieurs du cadre : Commerce de (à gauche) Paris, (en haut) Office Moreau (à droite). Le 0,05 c - était couleur carmin, le 0,10 c. violet, le 0,15 c. vert, le 0,25c jaune. Il n'y avait que ces quatre valeurs. On ne sait pas s'ils ont été mis en service. Aucun n'a été trouvé oblitéré sur lettre

cachet séparé qui se collait à la patte de l'enveloppe.
Fig. 52. - Cachet séparé qui se collait à la patte de l'enveloppe comme à la figure No 51.


Dans cette somme de 0 fr. 20 était compris l'affranchissement de 0 fr. 10 qu'exigeait la Commune pour toute lettre arrivant à Paris et distribués par la Poste ou directement par les agences. (Voir arrêté du 26 avril 1871, ci-dessus transcrit) On trouve des lettres sans cet affranchissement de 0,10 qui furent évidemment introduites en fraude.

Étiquette mise sur l'enveloppe par l'Agence Ed. Moreau.
Étiquette mise sur l'enveloppe par l'Agence Ed. Moreau.
Cette fraude pouvait se faire de deux manières : soit en introduisant les lettres dans Paris clandestinement et en les distribuant de même sans passer par la Poste. (Dès lors elles ne portent pas le cachet d'arrivée, et n'ont que le timbre d'affranchissernent de 0,20 tarif de Province) ; soit en introduisant par une ou plusieurs les lettres dans l'enveloppe de l'Agence avec un timbre à 0,10 et en les mettant à la Poste avec ce simple timbre. (Dans ce cas le timbre est généralement un timbre de l'Emission dite de Bordeaux, et quoique le cachet postal de Paris indique une origine de Paris la fraude est manifeste, car le timbre de taxe supplémentaire du gouvernement de la Commune était un timbre-poste à l'effigie impériale et le Trésor était ainsi lésé). Ce timbre supplémentaire était, en effet, apposé comme un timbre-taxe d'aujourd'hui par l'Agence au lieu de l'être par les agents de l'Administration. Et l'oblitération se faisait par l'Agence quand celle-ci distribuait elle-même ou par la Poste elle-même quand les plis lui étaient remis pour en faire la distribution à Paris. Et alors c'était toujours le cachet à date Paris, 6o, No 1 sans indication d'heure qui servait. »


Page suivantePage suivante...



Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques